10.1 C
Paris
jeudi 29 septembre, 2022

Où les Français achètent leur vin ?

Questions cuisine Où les Français achètent leur vin ?

Alors que la Fête du vin se déroule actuellement, une étude de Bonial et OpinionWay a mis en lumière la relation entre la consommation française de vin et de champagne. Et comme près d’un Français sur deux dit vouloir profiter de cet événement pour garnir sa cave, les entreprises de la grande distribution répondent à la demande des consommateurs et ont une longueur d’avance sur la concurrence.

70 % des achats de vin sont réalisés par la grande distribution.

La France est un pays où le vin est une institution et se classe au deuxième rang mondial des consommateurs de vin, derrière les États-Unis. Il n’est donc pas étonnant que la Fête du vin annuelle du Retour attire un grand nombre de consommateurs. Mais comment les Français se consomment-ils ? Où font-ils leurs achats ? Pourquoi achètent-ils du vin pendant la fête du vin ? Bonial (pionnier du modèle drive-to-store), en collaboration avec OpinionWay, a mené une enquête pour mieux comprendre la relation entre la consommation française de vin et de champagne et ces préoccupations.

Selon l’enquête, 70% des personnes interrogées déclarent acheter du vin, et 55% disent le faire au moins une ou deux fois par mois. Il en va de même pour les amateurs de champagne, puisque 74 % d’entre eux achètent cette boisson et 20 % le font au moins une ou deux fois par mois. La majorité des achats, soit 42 %, sont des vins rouges, suivis par le champagne (22 %), le vin blanc (18 %) et le rosé (16 % ). La majorité des ventes de vin dans ce réseau de distribution – 70 % d’entre elles – et 61 % des ventes de champagne sont réalisées par les grandes entreprises de distribution, qui profitent de cette agitation. Leclerc et Carrefour mènent désormais la course aux ventes, avec respectivement 45 et 41 % des ventes totales.

Producteurs et conseillers sont recherchés pour leur expertise et leur qualité

En revanche, 37 % des Français achètent leur vin directement auprès des producteurs, et 30 % font de même avec le champagne. Et selon 33% des enquêtes, le caviste reste le meilleur endroit pour ouvrir une bouteille de vin. Deux circuits sont privilégiés par les amateurs d’œnologie, notamment en raison de la grande qualité des vins et des prix plus compétitifs dus à la vente directe. En outre, sur les conseils de conservation et d’accord offerts par les hommes des cavernes. Enfin, certains mettent l’accent sur les festivals et événements locaux (17 %), les achats en ligne (10 %), ou encore les marchés (7 % ).

Presque tous les Français veulent profiter de la Foire aux vins.

Au début de la Foire aux vins, 45% des acheteurs de vin français voulaient profiter de l’événement pour faire des provisions, tandis que 29% des acheteurs de champagne faisaient de même, selon les prix pratiqués à l’époque. Par ailleurs, les personnes interrogées prévoient d’acheter en moyenne 12 bouteilles de vin et 4 bouteilles de champagne. En particulier, les 65 ans et plus sont les plus chers avec une moyenne de 17 bouteilles contre seulement 12 pour les 25-34 ans. En outre, les hommes sont plus enclins que les femmes à acheter du vin et du champagne, achetant en moyenne 14 bouteilles contre 9 pour les femmes. Par ailleurs, le prix est un facteur qui va influencer l’achat. Et si 36 % des Français estiment qu’une bouteille de vin coûtant entre 11 et 20 euros est trop chère, l’individu moyen interrogé est plus extravagant et peut dépenser jusqu’à 35 euros pour un grand cru.

Le vin rouge en tête lors de l’achat

Le graphique ci-dessous montre que si l’attitude des Français à l’égard du vin a évolué au cours des vingt dernières années, le rouge de Bordeaux est toujours d’actualité. D’ailleurs, 38% des répondants à l’enquête prévoient d’en acheter un lors des Foires aux vins. Notons toutefois qu’avec 50% des consommateurs intentionnels, les 65 ans et plus constituent la plus grande part des buveurs de Bordeaux rouge. Le Bourgogne, avec ses 30 % de pinot noir, ou le Rhône, région à dominante de syrah et de grenache, ne sont pas pris en compte, mais le vignoble bordelais continue de mener la danse. Selon les statistiques, les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’envisager d’acheter du champagne – 32 % d’entre elles, contre 22 % des hommes. Alors n’attendez plus si vous voulez finir votre cave, avec modération bien sûr. Il vous reste encore quelques semaines pour vous approvisionner.