10.1 C
Paris
jeudi 29 septembre, 2022

Quelle condition pour faire du parapente ?

Questions/Réponses Quelle condition pour faire du parapente ?

Pour vos prochaines vacances ou un week-end spécial, vous pouvez vous rendre dans l’un des plus beaux endroits mythiques de France pour passer un moment inoubliable entre ciel et terre. Vous devrez enfiler une combinaison de parapente avant de partir. Il est essentiel de noter que le mauvais temps peut entraîner le report des excursions en parapente.

Voler dans les nuages

Sous un ciel nuageux, un vol en parapente peut quand même se dérouler correctement ; les ascendances thermiques sont minimes, mais pas assez pour empêcher le vol. Il n’y a donc pas de saison de parachutisme. Toutefois, la connaissance de la météo est essentielle pour apprendre à faire du parapente ou effectuer un vol en tandem en toute sécurité. Après tout, le mauvais temps entraînera le dépôt d’une plainte, même si un ciel ouvert n’est pas strictement nécessaire. Vous serez informé de toute condition météorologique défavorable, souvent plusieurs heures à l’avance.

Les nombreux types de conditions météorologiques qui peuvent affecter le parachutisme

Un vent très fort

Contrairement à la croyance populaire, nous n’avons pas besoin de vent pour faire décoller un parapente ou le faire voler. Lorsque nous sommes sur le point de décoller, notre vitesse devient un facteur, tandis que notre poids devient un facteur lorsque nous sommes sur le point de commencer à planer.

Cependant, les vents forts ne sont pas idéaux pour ce type d’activité aérienne, surtout s’ils soufflent directement dans notre direction, car ils peuvent empêcher le parapente de décoller et ralentir considérablement sa vitesse. En revanche, les vents contraires à notre direction augmentent sa vitesse.

Cela signifie que des vents très forts peuvent s’avérer dangereux et l’empêcher de faire sa promenade habituelle dans le ciel.

La pluie

Si une petite bruine n’empêchera pas les vols en parachute ascensionnel, un front météorologique violent représente une menace bien plus grande pour notre sécurité. Les parachutes sont fabriqués à partir d’un tissu plastique respirant. Il est possible qu’ils reçoivent trop d’eau et se gonflent sous la pluie. Cela a pour effet de modifier leur trajectoire et de nous faire perdre le contrôle.

L’orage

L’orage est le pire ennemi du parapentiste car il apporte souvent de la pluie, des vents forts, des altitudes élevées et des éclairs. Il a également un large éventail d’effets aérologiques, s’étendant jusqu’à un rayon de cinquante kilomètres. Cela signifie que même si un vol n’a pas lieu directement au-dessus d’un cumulonimbus, il peut être en danger s’il est proche d’un système météorologique.